NOCTILUCA

Le projet « Noctiluca »  vise à expérimenter les liens unissant la nuit et la lumière, dans des formes métaphoriques, musicales et corporelles.
La lumière, dans cette première performance, est ce qui maintient l’état de veille au cœur de la nuit (il est 3 heures du matin).

1. YAWN – recherches sur le bâillement

 

Dès l’Antiquité Hippocrate pensait dans son Traité des vents que le bâillement permettait l’évacuation de la fièvre, comme une cheminée évacue la fumée. D’autres médecins romains faisaient un lien entre la haute mortalité infantile et le fait que les bébés bâillaient beaucoup alors que les hindous pensaient que lors du bâillement des esprits pénétraient dans le corps par la bouche. Les musulmans y voient l’entrée du diable dans le corps, ou selon les interprétations, que le diable se moque des hommes au moment du bâillement, d’où la coutume assez universelle de mettre la main devant sa bouche lorsque l’on bâille.

2. Orientation : recherches autour de la fascination animale pour la lumière dans la nuit