Axes de développement autour des créations

Les actions artistiques

La nature des projets de la compagnie est propice à la rencontre avec les publics à travers des échanges et discussions, mais également dans la pratique corporelle même, à travers la transmission et le partage des expériences chorégraphiques liées aux processus de création des pièces. Les ateliers ou master-classes s’adressent à des publics scolaires (classes d’école primaire et collège, primo arrivants) de danseurs amateurs, ou au près d’un public plus averti comme des élèves du conservatoire (CRD Pantin) ou des écoles supérieures de formation en danse (CNSMDP / CNDC).

La danse des mots

Ce travail propose d’appréhender la création à partir du texte, de la musique et de la danse. Ces ateliers proposent aux différents publics de traverser et de s’approprier le processus de création de la pièce à travers un travail d’écriture : élaboration d’une boucle de mots sur le principe de composition de la chanson enfantine « Trois p’tits chats » et un travail de composition chorégraphique. En partant de la dynamique des mots, il s’agit de composer un vocabulaire d’éléments chorégraphiques simples. Combiner ensemble voix et mouvements, créer des assemblages les plus simples aux plus composites. Jeux de transformations à partir des fondamentaux de la danse contemporaine, il s’agit d’acquérir les moyens de jouer avec différentes matières vocales et qualités de corps. La danse naît d’un rapport ludique entre les mots et le corps. Les mouvements peuvent déformer le son et le son transformer le corps. Dans un rapport poétique et une approche surréaliste du langage, le corps est à la fois l’auteur de la danse et celui qui produit le son, les bruits, les chants. La danse fait irruption à travers différents états de corps.

POUR LA VIE

Ce projet rassemble des personnes de tous horizons autour de deux pratiques universelles : le langage et le mouvement. Il invite à se passer, via la vidéo, le relais d’un mot et de son mouvement. Des mots s’enchainent selon la règle simple de la comptine populaire Trois p’tits chats : chaque mot doit comporter trois syllabes, et sa première syllabe doit être la dernière du précédent. Du principe même d’écriture des mots surgit la personnalité de chacun, dans son originalité, sa fantaisie, son extravagance, sa banalité, ses inquiétudes. Un maillage fait d’une matière chargée des uns et des autres. À cette mécanique du texte répond l’écriture chorégraphique. Chaque participant invente un mouvement ou un geste pour son mot. Comme la fin d’un mot est l’amorce du suivant, la fin d’un mouvement est la situation initiale du mouvement qui lui succède. Les motsgestes s’enchainent d’un plan à l’autre, d’un participant à un autre.

Jeux de gestes, jeux de sons

Tisser et explorer les liens entre le son et le mouvement, la musique et la danse. En partant de la respiration, du souffle et des mouvements réflexes et automatiques, la danse transforme et modifie les sons.