JE SAOULE LA TRISTESSE DE MES CHANTS

Cet hommage au poète Abou El Kacem Chebbi né de la rencontre avec le chanteur Mounir, est le premier aboutissement du dialogue artistique entre geste rythmique, musical, dansé, spirituel et performatif, où la chorégraphie prolonge la dynamique insufflée par cet appel soufi.

Je sens bouillonner dans mon cœur Le sang de la jeunesse Des vents nouveaux se lèvent en moi Je me mets à écouter leur chant À écouter le tonnerre qui gronde La pluie qui tombe et la symphonie des vents. Grisé par l’éclat des étoiles, je saoule la tristesse de mes chants.

9 novembre 2013 – Institut du Monde Arabe, Paris Distribution.
Chorégraphie et interprétation : Sandra Abouav –
Musique: Mounir Troudi
Texte : Abou El Kacem Chebbi
Création Lumière : Pauline Falourd
Costume : Danh Anh
Partenaires : Institut Supérieur d’Art Dramatique de Tunis, Institut français de Tunis