RIZ COMPLET

création 2015

Lauréat 2015 du Prix de la Recherche des Hivernales d’Avignon

Lauréat 2014 du Prix Paris Jeunes Talents de la Mairie de Paris

Lauréat 2014 du Prix Théâtre Talents de Viry-Châtillon

 

 

Riz complet – Plébiscite – Citadelle – Deltoïde – Idéal – Al dente – Thé jasmin  …….

                           ……. Moisissure – Surchargé – J’ai craqué – Qu’est-c’tu fous ? – Fourberie

 

À chaque mot, un geste, un lieu.
Boucler la boucle, coûte que coûte, comme un Sisyphe roule sa pierre, et vivre dans l’enclos dont on a planté la barrière.

Qu’arrive-t-il quand j’ai la dalle, quand ça suffit ? Et si patatras ne se relève pas pour Traviata?
La réaction de chaque interprète face à la règle dessine sa part de libre arbitre.
Comment transiger avec l’obligation aliénante ? Qu’est ce qui nous pousse à faire un pas de côté ?

Corps et voix tentent de dissoudre la contrainte de départ. La danse fait l’expérience d’un texte en perpétuelle mutation.

Dans ce rébus chorégraphique, la compagnie METAtarses transpose en corps et en mots les méandres que l’esprit emprunte lorsqu’il s’égare, s’échappe et se laisse emporter.

Dans la presse

Un Soir Ou Un Autre

La danse est conversion du corps à l’espace.
Mais qu’en est-il lorsque cela ne suffit plus ? Que le corps ne remplit plus ?

Il reste les mots dont l’imaginaire matériel est un support suffisamment puissant pour ne plus laisser aucune prise au vide. Alors les corps et les mots, associés à un même mouvement, habitent le même lieu, jusqu’à le clore sur lui-même. Les mots hantent le corps, le rognent jusqu’à renier la moindre parcelle d’espace. Dans un élan compulsif où la répétition est mise en scène de l’angoisse – prison des mots ; prison du corps – dont le spectateur est otage ; c’est tout l’enferment de la société qui est décrit, sans plus aucune liberté, sans plus aucun espace de respiration. Et plus le temps passe, plus l’espace se clôt, étouffé de mots – corps morcelés -, entre pulsions musicales et impulsions linguistiques, le corps s’efface et « laisse passe » à « l’habiter » : lieu nouvellement créé par la rencontre instantanée de trois éphémères : le temps, l’espace, le mouvement.

Elsa Godart, philosophe, psychanalyste, écrivain

 

Représentations passées :

Bibliothèque Jacqueline de Romilly, Paris 18ème, 6 mai 2015

Théâtre L’envol, Viry-Châtillon, 3 avril 2015

Éclats Chorégraphiques – Chapelle St Vincent, La Rochelle 11 sept. 2014 & 15 janv. 2015

Regards Croisés – Théâtre du Fil de l’eau, Pantin, 28 novembre 2014

Lézards à l’école – Centre d’art de Lizières, Épaux Bézu, – 26 septembre – 11 octobre 2014

Question de Danse – KLAP – Marseille, 6 et 7 octobre 2014

Festival La Voix est Libre – Théâtre des Bouffes du Nord, Paris, 13 juin 2014

Festival Théâtre Talents – Théâtre de l’Envol, Viry Chatillon, 23 mai 2014

Festival Sous les pêchers la plage – Théâtre de la Girandole, Montreuil, 16 mai 2014

Festival Les Incandescences – La Nef Manufacture, Pantin, 22 mars 2014

Théâtre Le Local,  Paris, 10, 11 et 12 janvier 2014

Danse en chantier – Théâtre du Fil de l’eau, Pantin, 7 décembre 2013